Revue Interview sur www.boursier.com

Entretien avec Gilles Cosson, Ecrivain :

Le monde change, l'occident doit s'adapter sous peine de connaître une longue phase de décadence

 www.boursier.com et voila.fr/news/interview.html.

Le 08/06/2012 à 11h26

Boursier.com : Quels parallèles tirez-vous entre le bas empire romain et l'état actuel du monde ?

G.C. : De nombreuses similitudes frappantes existent entre ces deux époques. D'un point de vue philosophique, le panthéon romain s'affaissait durant le bas-empire sous les coups de boutoir du christianisme. Aujourd'hui, l'occident est dépourvu de toute philosophie porteuse. Le bas-empire a livré bataille contre les perses en s'appuyant sur des mercenaires auxquels il promettait la citoyenneté romaine après 25 ans de services. L'Amérique actuelle a livré bataille en Irak, nouveau nom de la Perse, avec de nombreux soldats auxquels on a promis la citoyenneté américaine. En l'an 360 après Jésus Christ, Julien l'apostat émettait des deniers pour payer les troupes. Les Etats-Unis font également tourner la planche à billets pour financer leurs déficits. On a donc de nombreuses constances dans l'histoire.

Boursier.com : Etes-vous optimiste pour l'avenir de l'occident ?

G.C. : Je ne suis pas particulièrement optimiste. Le monde des affaires est souvent dominé par le cynisme. Il n'y a pas aujourd'hui en occident de grande philosophie porteuse qui permettrait de faire face aux mutations en cours. Dans le passé, on a eu le christianisme des premiers temps, la philosophie des lumières, le marxisme...Tout cela poussait les peuples à se dépasser. Le monde change, l'occident doit s'adapter sous peine de connaître une longue phase de décadence. Un des indices de ce début de décadence porte sur le refus de la réalité.

Boursier.com : Pourquoi l'Asie parvient à se transformer aussi vite ?

G.C. : En Asie, la philosophie est d'essence religieuse mais elle est restée très proche de l'être humain dans toutes ses composantes y compris les moins nobles. Il est seulement demandé à l'homme de se dépasser...Cette base philosophique est adapté au monde actuel.

Boursier.com : En occident, la religion aurait tendance à freiner l'adaptation...

G.C. : Dans les religions dites révélées, le poids des règles n'est pas adapté au monde contemporain. L'islam, qui est à la fois une religion et une civilisation, provoque un abime de complexité et de perplexité pour ses adeptes dans le contexte actuel.

Boursier.com : Les pays d'Europe du Nord, d'essence protestante, s'en sortent plutôt bien...

G.C. : Le protestantisme impose à ses membres l'indépendance d'esprit, le libre arbitre et l'interprétation des textes. Cela offre une plus grande liberté d'accès au monde, une ouverture d'esprit et une absence d'a priori dans l'analyse des problèmes.

Propos recueillis par Christophe Voisin - ©2012

Gilles Cosson

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player